Hyd’Occ met en œuvre la stratégie régionale pour un déploiement massif de l’hydrogène vert à échelle industrielle !

Au travers du projet Hyd’Occ, la filière hydrogène en Occitanie va pouvoir se développer à une échelle industrielle plus importante qu’auparavant (3t/j d’H2 vert et jusqu’à 45t/j à terme), ce qui permettra de diminuer le prix de vente de l’hydrogène, et donc de le rendre plus accessible aux potentiels utilisateurs.

Le projet Hyd’Occ

Issu du projet régional « Littoral + », lauréat de l’Appel à Projet « Territoires d’innovation de grande ambition », Hyd’Occ vise la création d’une unité industrielle de production d’hydrogène vert sur la zone du port de Port la Nouvelle.
Hyd’Occ est un projet porté par la SAS Hyd’Occ, créée en juillet 2020, et dont les actionnaires sont Premier Element (65%), filiale hydrogène du groupe Qair, et l’AREC Occitanie (35%).
À l’image du projet hydrogène HyPort (porté par l’AREC Occitanie) sur les aéroports de Tarbes et de Toulouse-Blagnac, l’objectif est de développer un écosystème hydrogène pour tous les usages du port, en développant des flottes captives, notamment pour les véhicules utilitaires et de pouvoir alimenter également tous les besoins depuis le port dans un rayon d’action jusqu’à 150 km aux alentours.
L’un des enjeux majeurs du projet Hyd’Occ est de proposer des solutions hydrogène pour les problématiques d’alimentation maritime, afin de permettre le stationnement de certains bateaux à l’extérieur du port et de désengorger celui-ci.
L’hydrogène décarboné présente de nombreux atouts pour l’environnement et les usagers, il permet d’avoir une réelle solution durable pour favoriser l’autoconsommation locale et apporter de la flexibilité aux réseaux énergétiques, en complément de l’électricité et du biogaz.
Le projet Hyd’Occ permettra de stocker l’énergie électrique produite par le parc éolien flottant de la société Eolmed au large des côtes de Gruissan et Port la Nouvelle, avec un raccordement électrique au port de Port la Nouvelle prévu pour 2023. L’AREC Occitanie est actionnaire d’Eolmed depuis 2018.