Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
acf-field
mec-events
acf-field-group
Image Alt

Planète AD’OCC #1

/Planète AD’OCC #1

Vous parcourez le premier numéro de notre lettre d’information interne bimestrielle.

Elle a deux objectifs :

  • Mieux se connaître les uns les autres
  • Réunir une information pratique en liaison avec les ressources humaines.

Le prochain numéro sortira le 15 décembre 2018. Nous vous invitons à nous relayer vos actualités – pas uniquement celles liées à votre vie professionnelle – mais aussi les sujets et questions que vous souhaiteriez voir abordés dans les prochaines parutions.

=> Proposer une actualité / un sujet

Qui es-tu ? Parle-nous de toi !

Auvergnate de souche, j’ai fini mes études d’Économie et de Politique Européenne dans une Université Anglaise des Midlands. Etant tombée amoureuse de la gastronomie locale,  je me suis installée au pays du thé au lait et des baked beans. C’était il y a 24 ans ! Mon premier emploi m’a entrainé sur les routes de l’Europe étant guide touristique pour des Américains en quête d’aventure. J’ai ensuite rejoint une multinationale irlandaise spécialisée dans l’agroalimentaire puis étant de retour à Londres j’ai travaillé chez Sopexa UK dans le département vin.  Je travaille à la Maison de la Région de Londres depuis 2009.

Concrètement, quelle est ta mission chez AD’OCC ?

Je dirige le (petit) bureau de Londres.  Ma mission principale est d’aider les entreprises de l’Occitanie à trouver des débouchés commerciaux  sur le Marché Britannique.  Ceci est effectué par le biais d’évènements de mise en relation que nous organisons tout au long de l’année mais aussi par du networking quotidien auprès de nos contacts.  Au bureau de Londres, la majorité de nos opérations sont pour l’instant orientées vin et agro-alimentaire.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans les missions qui sont les tiennes aujourd’hui ?

Nos missions me permettent d’être à la croisée des métiers du monde du vin et de l’agro-alimentaire. J’ai la chance de rencontrer régulièrement des journalistes,  des acheteurs, des producteurs mais aussi le grand public que l’on éduque lors d’événements consommateurs. Mon péché mignon : analyser le marché en disséquant les derniers chiffres de l’économie.

Ton plus gros projet de l’année 2018 en quelques mots?

Le Top 100 Sud de France Languedoc-Roussillon Sud-Ouest.  Ce projet qui existe depuis 6 ans est un concours où les 100 meilleurs vins de la Région sont choisis à l’aveugle, parmi les vins participants, par un jury d’experts britanniques.  Ces 100 vins sont ensuite promus tout au long de l’année lors de salons pro et grand public mais aussi dans le cadre de campagnes de promotion et de communication.

Ta meilleure expérience professionnelle au sein d’AD’OCC ?

Le festival Sud de France en aout 2013 ! L’équipe de la Maison a monté un énorme événement consommateurs sur les quais de la Tamise en plein cœur de Londres. Notre objectif était  de promouvoir la région.  Le soleil était de la partie et plus de 10 000 londoniens sont venus à ce rendez-vous gastronomique et musical inédit qui rassemblait des importateurs, restaurants, producteurs et musiciens amoureux et ambassadeurs pour la région. On nous en parle encore !

Quel autre métier aurais-tu aimé faire et pourquoi ?

Comme toute adolescente qui se respecte j’aurais voulu être romancière mais évidemment avec l’âge de raison, mes ambitions ont évolué.  Donc si c’était à recommencer,  j’aimerais créer et diriger un hôtel de luxe écologique en Asie du sud-est.

Un coup de cœur en région à partager avec tes collègues ?

Déguster, un plateau d’huitres suivi d’une Macaronade arrosés d’un Picpoul de Pinet bien frais au restaurant Chez Francine à Bouzigues.  Certes ce n’est pas raffiné mais c’est aussi cela l’Occitanie !

Note : je n’y suis pas allée depuis au moins 10 ans donc peut-être que le propriétaire a changé.

LE truc à ne pas rater si l’on vient dans ta ville (à part te rencontrer !) ?

J’habite à Twickenham. Les fans de Rugby se doivent d’aller voir un match ; ils ne seront pas déçus! Pour les amateurs de grand air la visite de Richmond Park, le plus grand parc royal de Londres qui abrite des hordes de cerfs courant en liberté, des plantations de Rhododendrons, des loges de l’époque Victorienne et des arbres centenaires,  est incontournable.

Une info perso en exclusivité ?

Effet Brexit : je vais demander la nationalité britannique !

Un vœu pour l’avenir ?

Je souhaite que l’incertitude causée par le Brexit disparaisse avec l’annonce d’un « deal » qui permettra à l’économie de redevenir florissante et que le pays demeure une terre d’accueil.

Finalement, comme dirait Miss Universe, Miss Monde ou Miss France: « I wish for World Peace ! »

=> Contacter Isabelle Kanaan

Marion Bonnefille occupe le poste de « commerciale/merchandiser » dans le département agroalimentaire d’AD’OCC depuis mai 2015. Titulaire d’un Master 2 – commerce et vente dans les industries alimentaires à l’IFRIA Occitanie – son parcours professionnel débute par trois ans en alternance dans la conserverie aveyronnaise Quatrefages, la toute première entreprise d’ex-Midi-Pyrénées à intégrer la marque Sud de France…

« Un merchandiser conçoit et optimise la mise en place des produits dans les rayons des supermarchés. Ce n’est pas mon quotidien, précise d’emblée Marion. Mon métier a trois volets : accroître  les référencements des produits régionaux dans toutes les enseignes de la grande distribution, concevoir des mises en avant  des produits régionaux à travers des opérations de promotion orchestrées en partenariat avec ces enseignes et veiller à la bonne utilisation du bloc marque Sud de France dans les points de vente. In fine, développer le chiffre d’affaires des entreprises Sud de France en grande distribution. »

… Mais qui avait le profil de l’emploi 

La grande distribution n’a plus aucun secret pour Marion. Dans un monde réputé dur en affaires – ne parle-t-on pas de requins en GD – elle se sent comme un poisson dans l’eau. Son sens de la répartie et une gouaille certaine en imposent parmi les directeurs commerciaux, les merchandisers et les marketers qu’elles fréquentent tout au long de l’année. Une compétence, sobrement résumée en une ligne dans sa fiche de poste : capacité à négocier.

Négocier, prospecter et organiser car l’une des facettes du métier de  Marion est aussi d’organiser les salons de prospection dédiés aux enseignes régionales et ce qui va avec : catalogues, outils de com, mises en relation, etc. Baptisés « showrooms », ils permettent aux entreprises de l’agroalimentaire régional de se faire connaître auprès des acheteurs de la GD.

Logistique implacable pour une treiziste de haut niveau

Autre compétence à mettre en place pour le poste : la rigueur. Concevoir et veiller à la bonne exécution d’un plan annuel d’actions avec une enseigne n’est pas une mince affaire. Il y a d’abord le prospectus à construire : son coût, sa date de parution, les produits régionaux à mettre en avant à l’intérieur. Puis les outils pour animer les ventes : des animatrices à la PLV (Publicité sur Lieu de Vente) en passant par des dégustations et des jeux concours… multiplié par une dizaine d’enseignes et près de 200 magasins. Exponentiel ! « Cela exige un nombre d’aller-retour impressionnant », rappelle Marion.

Autres aller-retour, ceux entre le bureau et les enseignes « pour vérifier que dans chaque magasin le bloc de la marque Sud de France est bien utilisé. C’est un travail de terrain indispensable et exigeant avec beaucoup de relations humaines », insiste Marion qui, peut-être à force de regarder de trop près les têtes de « gondole », a choisi Venise pour se marier le 9 mai dernier. Elle s’appellera bientôt Marion BARTHES.

=> Contacter Marion Bonnefille

Agnès Beligond est responsable de l’Unité des Programmes Transversaux au sein de la DO Innovation d’AD’OCC. Elle est également en charge de l’Innovation managériale auprès des entreprises. Elle a fait de son sujet de prédilection son métier et depuis peu un livre : « Les clés du management intergénérationnel… En mode collaboratif ».

De la théorie à la pratique et inversement. Agnès vient de publier en juillet dernier aux éditions AFNOR un ouvrage intitulé  » Les clés du management intergénérationnel … En mode collaboratif « .

Le fruit d’un travail universitaire entrepris dès 2015 à l’IAE Montpellier où elle obtient un master en management de l’innovation et d’une expérience de terrain fructueuse et variée auprès de grandes boîtes comme de petites startups. La troisième partie de l’ouvrage est une méthodologie, étapes par étapes, par lesquelles l’entreprise doit passer pour créer son nouveau modèle d’organisation.

Un livre qui sert de socle aux savoirs qu’elle dispense auprès des entreprises régionales qu’elle accompagne chez AD’OCC. « Mon objectif est de sensibiliser les entreprises à l’innovation managériale et de les convaincre qu’elle représente une solution aux problématiques majeures qu’elles rencontrent. Puis de les amener à opérer leur transformation en expérimentant de nouvelles façons de travailler », explique Agnès. A mon avis, le management est LE Défi majeur des prochaines années car c’est l’équipe et son mode de fonctionnement qui feront le succès de l’entreprise et de ses projets ; d’ailleurs les investisseurs seront d’accord avec moi car c’est leur critère principal pour investir. »

L’innovation managériale aujourd’hui comme une évidence ! Pourtant le parcours d’Agnès n’est pas une simple ligne droite. Après des études en langues étrangères, cette Lyonnaise monte sa boîte, à 23 ans, dans l’accueil et la promotion, puis poursuit dans la formation informatique, devient ensuite chef de projet web dans une agence web, travaille au Comité régional de tourisme, arrive chez Transferts en 2009 où elle s’occupe des Partenariats et des Financements européens.

Conjuguer innovation et management, enthousiasme et énergie 

« L’unité des Programmes Transversaux vient de co-construire le nouveau programme d’accompagnement Performance Innovation que propose AD’OCC aux entreprises pour se développer et accélérer leur croissance. Nos offres d’accompagnement permettent non seulement de structurer et renforcer les projets d’innovation mais également de transformer les entreprises pour qu’elles puissent évoluer et croître dans le monde de demain.

Les offres de Performance Innovation sont en ligne sur le site d’AD’OCC.  : le management de l’innovation, le marketing de l’innovation, la propriété intellectuelle, la transformation digitale, l’innovation managériale, la transition écologique et l’innovation sociale.»

« En ce qui concerne le management, j’ai l’intime conviction que nous nous dirigeons vers une transformation radicale de nos modèles d’organisation et que le collaboratif est la voie du management de demain. Nous sommes au seuil d’une ère de progrès, voire d’une véritable évolution sociétale. Et ça m’éclate d’y participer !

Au sein d’AD’OCC,  Agnès a proposé que l’unité qu’elle anime soit un LAB de l’innovation managériale : « c’est-à-dire un groupe pilote fonctionnant de façon transversale et collaborative et qui expérimente de nouvelles méthodes de fonctionnement pour  en démontrer l’agilité et l’efficacité … le moins que l’on puisse faire est de montrer l’exemple aux entreprises auxquelles nous préconisons ces méthodes.».

=> Contacter Agnès Beligond

De nouvelles arrivées à saluer et à vous présenter dans les équipes AD’OCC avec dans l’ordre d’arrivée :

  • 16/08 :  Laurent Weinberg à Pérols, chargé de mission département Vins, en remplacement de Pascal Barbe, DO Export
  • 27/08 : Claire Vignolles au Triade, chargée de gestion, DO Croissance
  • 03/09 : Carole Crevel à Toulouse , chargée de mission multisectorielle (attractivité et export), DO2EA
  • 04/09 : Bénédicte Bejm à Toulouse, responsable du Département Europe, DO2EA
  • 10/09 : Mademba N’Doye antenne de Nîmes, chargé de mission développement des entreprises, DO Territoires
  • 10/09 : Anne Victor antenne de Carcassonne, chargée de mission développement des entreprises, DO Territoires
  • 26/09 : Maguelonne Arghyris à Pérols, chargée de mission département Vins en remplacement de Valentine Boulet, DO Export
  • 01/10 : Caroline de Rubiana à Toulouse, chargée de mission cybersécurité, DO Innovation
  • 01/10 : Marie Cirelli antenne de Nîmes, chargée de mission développement territorial, DO Territoires
  • 15/10 : Karine Nouvet-Marie à Toulouse, chargée de mission multisectorielle (attractivité) DO2EA
  • 15/10 : Pauline Aldebert au Triades, chargée de mission accompagnement à la création et à la croissance des entreprises sport tourisme et ICC, en remplacement de Lisa Mauger, DO Croissance
  • 22/10 : Emilie Farjounel antenne d’Albi, chargée de mission développement des entreprises, DO Territoires
  • 01/11 : Séverine Castagnet antenne de Carcassonne, chargée de mission développement territorial, DO Territoires
  • 01/11 : Cédric Verwhilgen antenne de Auch, chargé de mission Développement des entreprises, DO Territoires

Le projet d’ETN de l’agence a été lancé. Objectif : répondre à nos besoins pour que nous puissions travailler quels que soient les outils utilisés et quels que soient les lieux où nous nous trouvons.

Un enjeu essentiel pour AD’OCC puisque beaucoup d’entre nous nous déplaçons souvent et sommes répartis sur plusieurs sites. L’ETN permettra à terme d’intégrer un ensemble de services numériques choisis et mis à disposition de tous. Il réalisera « l’unité géographique » et l’homogénéisation technologique d’AD’OCC.   

Ce projet d’ETN est accompagné par le cabinet de conseil Wavestone – il a déjà réalisé un audit de tous les systèmes informatiques de l’agence qu’il accompagne aussi dans la définition des processus métier. Mais ce sont les salariés d’AD’OCC – «  des équipes pilotes » se constituent – qui seront à la fois les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre d’un projet qui se construira par étapes et dont les premières concrétisations interviendront à la fin du premier trimestre 2019.

=> Contacter Jean Abt

Lisa Mauger, chargée de mission Création, a bouclé fin août l’ironman de Vichy, soit 3,8 km de nаtаtіоn, 180 km de vélо et 42,2 km de соursе à pіеd. L’ « ironwoman » d’AD’OCC se lancera bientôt de nouveaux défis : le Grand Trail des Templiers en octobre et « un course de relais » puisqu’elle déménage prochainement à Bordeaux.

=> Contacter Lisa Mauger

Laurent Lacheny, chargé de mission Industrie du Numérique, lance un appel à candidatures. Procédure assez banale à AD’OCC, mais là, il s’agit de constituer une équipe pour courir le marathon de Toulouse le 21 octobre prochain.

=> Contacter Laurent Lacheny

Dylan Gazeu, chargé de mission Sports, animera une nouvelle chronique sport dans l’émission  « 9h50 le matin » sur France 3 Occitanie. Il évoquera les sports peu médiatisés mais pratiqués en Occitanie comme la balle au tambourin….

=> Contacter Dylan Gazeu

Retour en image sur le Sportup Summit (4 au 6 octobre 2018)

Retour vidéo sur le lancement de l’Agence (21 juin 2018 au Domaine des Moures)

Lancement de l'Agence AD'OCC