Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
acf-field
mec-events
acf-field-group
Image Alt

Planète AD’OCC #3

/Planète AD’OCC #3

Vous parcourez le troisième numéro de notre lettre d’information interne bimestrielle.

Elle a deux objectifs :

  • Mieux se connaître les uns les autres
  • Réunir une information pratique en liaison avec les ressources humaines.

Nous vous invitons à nous relayer vos actualités, pas uniquement celles liées à votre vie professionnelle, mais aussi les sujets et questions que vous souhaiteriez voir abordés dans les prochaines parutions.

=> Proposer une actualité / un sujet

Dans les entreprises d’au moins 50 salariés, les attributions des délégués du personnel (DP), du comité d’entreprise (CE) et du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) sont exercées par le Comité Social Economique.

La délégation du personnel au CSE a pour mission de présenter à l’employeur les réclamations individuelles ou collectives relatives aux salaires, à l’application du code du travail et des autres dispositions légales concernant notamment la protection sociale, ainsi que des conventions et accords applicables dans l’entreprise.

Elle contribue à promouvoir la santé, la sécurité et les conditions de travail dans l’entreprise et réalise des enquêtes en matière d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ou à caractère professionnel.

Les membres de la délégation du personnel du CSE peuvent saisir l’inspection du travail de toutes les plaintes et observations relatives à l’application des dispositions légales dont elle est chargée d’assurer le contrôle.

Le CSE a également pour mission d’assurer une expression collective des salariés permettant la prise en compte permanente de leurs intérêts :

  • Dans les décisions relatives à la gestion et à l’évolution économique et financière de l’entreprise
  • Dans les décisions relatives à l’organisation du travail, à la formation professionnelle et aux techniques de production

Le CSE est informé et consulté sur les questions intéressant l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise, notamment sur :

  • Les mesures de nature à affecter le volume ou la structure des effectifs
  • La modification de son organisation économique ou juridique
  • Les conditions d’emploi, de travail, notamment la durée du travail, et la formation professionnelle
  • L’introduction de nouvelles technologies, tout aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail
  • Les mesures prises en vue de faciliter la mise, la remise ou le maintien au travail des accidentés du travail, des invalides de guerre, des invalides civils, des personnes atteintes de maladies chroniques évolutives et des travailleurs handicapés, notamment sur l’aménagement des postes de travail

Organisation générale de l’entreprise

Le CSE est informé et consulté sur les questions intéressant l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise, notamment sur :

  • Les mesures de nature à affecter le volume ou la structure des effectifs
  • La modification de son organisation économique ou juridique
  • Les conditions d’emploi, de travail, notamment la durée du travail, et la formation professionnelle
  • L’introduction de nouvelles technologies, tout aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail
  • Les mesures prises en vue de faciliter la mise, la remise ou le maintien au travail des accidentés du travail, des invalides de guerre, des invalides civils, des personnes atteintes de maladies chroniques évolutives et des travailleurs handicapés, notamment sur l’aménagement des postes de travail.

Santé et sécurité dans l’entreprise

Dans le champ de la santé, de la sécurité et des conditions de travail, le CSE :

  • Procède à l’analyse des risques professionnels auxquels peuvent être exposés les travailleurs, notamment les femmes enceintes
  • Contribue notamment à faciliter l’accès des femmes à tous les emplois, à la résolution des problèmes liés à la maternité, l’adaptation et à l’aménagement des postes de travail afin de faciliter l’accès et le maintien des personnes handicapées à tous les emplois au cours de leur vie professionnelle
  • Peut susciter toute initiative qu’il estime utile et proposer notamment des actions de prévention du harcèlement moral, du harcèlement sexuel et des agissements sexistes.
    Le CSE procède, à intervalles réguliers, à des inspections en matière de santé, de sécurité et des conditions de travail. Il réalise des enquêtes en matière d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ou à caractère professionnel.

Propositions

Le CSE formule, à son initiative, et examine, à la demande de l’employeur, toute proposition de nature à améliorer les conditions de travail, d’emploi et de formation professionnelle des salariés, leurs conditions de vie dans l’entreprise ainsi que les conditions dans lesquelles ils bénéficient de garanties collectives complémentaires.

Consultation

Le CSE est consulté sur :

  • Les orientations stratégiques de l’entreprise
  • La situation économique et financière de l’entreprise
  • La politique sociale de l’entreprise, les conditions de travail et l’emploi
  • La mise en œuvre des moyens de contrôle de l’activité des salariés
  • La restructuration et compression des effectifs
  • Le licenciement collectif pour motif économique
  • L’offre publique d’acquisition
  • Les procédures de sauvegarde, de redressement et de liquidation judiciaire

Droit d’alerte

Le CSE bénéficie d’un droit d’alerte :

  • En cas d’atteinte aux droits des personnes, à leur santé physique et mentale ou aux libertés individuelles dans l’entreprise
  • En cas de danger grave et imminent en matière de santé publique et d’environnement
  • S’il a connaissance de faits de nature à affecter de manière préoccupante la situation économique de l’entreprise ou de faits susceptibles de caractériser un recours abusif aux contrats de travail à durée déterminée (CDD).

Participation au conseil d’administration

Deux membres de la délégation du personnel du CSE assistent avec voix consultative à toutes les séances du conseil d’administration ou du conseil de surveillance. Ils peuvent également assister aux assemblées générales.

En savoir plus ? => www.service-public.fr

Intégré à la Direction Croissance et territoires, Fabrice Héraud (basé à Toulouse) est le responsable du Plan « Entreprenez en Occitanie ». Un plan régional qui fait travailler à l’unisson, sur les 13 départements d’Occitanie, près de 200 acteurs de la création et de la transmission reprise d’entreprise afin de créer ou maintenir l’emploi sur l’ensemble du territoire régional.

Le plan « Entreprenez en Occitanie », qu’es aquo ?

Créé en 2008, puis étendu en 2018 à la nouvelle région, le plan régional « Entreprenez en Occitanie » est financé à 100% par la Région, avec un budget annuel de 220 M€. Il vise à fédérer et coordonner, en Occitanie, les acteurs de la création et de la transmission reprise d’entreprise : chambres de commerce et d’industrie, chambres de métiers, BGE, Pôle Emploi, tous les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire (ADIE, France Active Occitanie, Iés, URSCOP, etc.), ainsi que le réseau régional de pépinières et d’incubateurs RésO+ porté par AD’OCC. L’objectif ? Orienter le porteur de projet dans le maquis des structures et des dispositifs, faire en sorte que l’accueil soit de même qualité, quel que soit la porte où il frappe, impulser des collaborations entre acteurs de l’accompagnement, et au final, créer une dynamique entrepreneuriale en Occitanie et le faire savoir haut et fort !

Comment ces objectifs se matérialisent-ils au quotidien ?

Bien qu’il croise les porteurs de projet sur les nombreuses opérations qu’il mène, le travail de Fabrice à Toulouse, de sa collaboratrice Sandra Barrère à Montpellier et des neuf correspondants d’AD’OCC dans les départements ne consiste pas (ou très peu) en l’accompagnement de ces porteurs de projet, mais bien en l’animation des structures accompagnatrices membres du plan. Dans l’agenda de la semaine passée de Fabrice : le pilotage de l’espace création d’entreprise sur le salon TAF (Travail Avenir Formation) de Toulouse, où 16 acteurs de l’accompagnement ont exposé groupés sous la bannière « Entreprenez », la participation au comité de sélection de l’incubateur d’innovation sociale Catalys, ou encore une réunion de travail avec Sandra et les correspondants pour déployer le plan d’action régional 2019 dans les départements.

« Nous soutenons toutes les actions de sensibilisation ou d’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise. Nous nous intéressons à l’entrepreneuriat féminin, à l’entrepreneuriat étudiant, à l’entrepreneuriat social. Nous sommes par exemple venus en appui pour l’organisation, au Boulou, d’un Forum de la création d’entreprise initié par deux communautés de communes : nous avons participé au comité de pilotage, financé les flyers et les affiches et vérifié que personne n’ait été oublié ! », explique Fabrice.

Outre ces multiples interventions, Fabrice et ses acolytes pilotent chaque année trois actions phares : la présence régionale au Salon des Entrepreneurs de Paris, afin de détecter à la fois des repreneurs d’entreprises et des créateurs, le mois de la création reprise d’entreprises en Occitanie, avec 279 manifestations sur l’ensemble du territoire régional, et enfin une nouveauté cette année, la Journée des experts de la transmission d’entreprise.

Le chantre de la création d’entreprise

Fabrice avoue prendre beaucoup de plaisir à la multiplicité des tâches et des actions : animer, c’est mener des actions de formation, de promotion ou de communication, c’est aussi et surtout aller à la rencontre des membres du plan dans les 13 départements. Ce qu’il aime ? Impulser une dynamique collective, être force de proposition, accomplir cette mission de service public et mesurer les résultats. « C’est gratifiant de constater que les partenaires sont satisfaits, qu’ils sont engagés dans des actions qu’ils n’auraient pas pu mener seuls. En revanche, même si l’univers de la TPE artisanale n’a pas l’aura médiatique des start-ups de Las Vegas, on répond à des enjeux de proximité ! Les porteurs de projet créent l’emploi qu’ils n’ont pas trouvé sur place. Ce sont des personnes attachantes, que nous côtoyons tous les jours, des coiffeurs, des artisans du BTP, des esthéticiennes, des réparateurs d’ordinateurs, bref, l’environnement quotidien de chacun d’entre nous. Avec un BEP ou CAP comme seul passeport, ils s’investissent à fond dans leur projet. Ce sont eux qui constituent la majeure partie du tissu économique français. Car l’artisanat, c’est la première entreprise de France ! », conclut Fabrice en reprenant la célèbre publicité.

  • 55 000 créations d’entreprises par an en Occitanie, 6e région française en nombre, 3e région en intensité (rapporté au nombre d’habitants)
  • 10 stages de formation de 26 sessions (300 stagiaires formés) en 2018
  • Un centre de ressources de 7000 offres d’entreprises à reprendre
  • 120 fiches thématiques à disposition des créateurs et repreneurs

La chorale « Entreprenez en Occitanie »

  • Fabrice Héraud (Toulouse) : 1er pupitre masculin, en charge des départements Haute-Garonne et Gers
  • Sandra Barrère (Montpellier) : pupitre féminin, en charge des départements Aude, Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales
  • Claire Carulla : Ariège
  • Céline Potes : Aveyron
  • Laure Vigneaux : Sud Haute-Garonne
  • Charline Sellam : Lot
  • Noémie Aldebert, Nina Delvaux : Lozère
  • François Laborde : Hautes-Pyrénées
  • Émilie Farjounel : Tarn
  • Christine Grigis : Tarn-et-Garonne

Et en support, à Toulouse :

  • Nathalie Fouassier, assistante
  • Anabelle Califano, chargée de communication, événementiel et relations presse
  • Anthony Landes, webmaster

Qui es-tu ? Parle-nous de toi !

Après l’obtention de mon diplôme Maitrise en physique appliquée au Maroc, j’ai fait des brefs passages dans une industrie de la métallurgie suivie d’une entreprise dans les télécommunications. J’ai par la suite travaillé pendant 8 ans en tant que directrice d’une association de zone industrielle à Casablanca où je me suis occupé de l’animation d’un réseau de plus de 600 unités industrielles. J’ai rejoint l’équipe AD’OCC en 2014. Entre temps, je suis maman de 2 garçons de 13 et 9 ans.

Concrètement, quelle est ta mission chez AD’OCC ?

En tant que responsable de la Maison de la Région Occitanie de Casablanca, j’accompagne les entreprises régionales souhaitant se développer sur le marché marocain à travers plusieurs services (hébergement dans nos locaux, conseils, salons professionnels, veille sur le marché marocain, RDV BtoB, etc.). Je m’occupe également de la gestion et de l’administration de la Maison.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans les missions qui sont les tiennes aujourd’hui ?

Le contact avec les entreprises régionales et les professionnels marocains, les challenges et défis à relever à chaque nouvelle opération. On ne s’ennuie jamais et c’est sans doute ce qui me plaît le plus dans mon travail chez AD’OCC !

Ton plus gros projet de l’année 2018 en quelques mots ?

L’animation du Club Occitanie Maroc / Eau – Environnement : Ce service a offert en 2018 à ces adhérents, la transmission de 532 offres grâce à la veille d’Appels d’offres hebdomadaire, 3 sessions de présentations de savoir-faire des adhérents auprès des plus grands donneurs d’ordre marocains, la promotion du Club au Maroc tout au long de l’année ainsi que l’accompagnement des entreprises sur des salons professionnels.

Ta meilleure expérience professionnelle au sein d’AD’OCC ?

Le développement de mon expertise du marché marocain ainsi que les différentes approches du marché marocain proposées aux entreprises accompagnées.

Quel autre métier aurais-tu aimé faire et pourquoi ?

Être proche de la mer est une nécessité pour moi, elle me repose et j’y respire mieux. J’aurais aimé être capitaine d’un navire.

Un coup de cœur en région à partager avec tes collègues ?

Les Gorges de la Vis. C’est un très bel endroit où l’on peut se rafraîchir en été. J’ai découvert ce lieu en 2004 et j’ai gardé de très beaux souvenirs.

LE truc à ne pas rater si l’on vient dans ta ville (à part te rencontrer !) ?

La mosquée Hassan II de Casablanca ouverte au public est l’une des plus grandes mosquées du monde, c’est une œuvre d’art architecturale construite au deux tiers sur la mer atlantique. Le monument est finement décoré de marbre, de zelliges, de pans de bois sculptés et il possède un laser (de 30 km de portée) constamment pointé vers la Mecque.

Une info perso en exclusivité ?

Célibataire depuis décembre 2018.

Un vœu pour l’avenir ?

Beaucoup de succès dans nos projets personnels et professionnels.
La reconnaissance de l’ONU de l’intégrité territoriale du Maroc et sa souveraineté sur le Sahara marocain.

CATHERINE MACHABERT est la responsable de la zone Asie du département Vins au sein de la DO conquête des marchés/attractivité d’AD’OCC. Elle élabore la stratégie du département Vins sur la zone Asie, met en place et déploie un programme annuel d’actions pour accompagner à l’export les entreprises viticoles de la Région. En 10 ans, elle a embrassé les cultures asiatiques, particulièrement la culture chinoise, et travaillé dans un parfait esprit d’équipe avec la Maison de Shanghai tout en vivant au plus près la fulgurante progression des ventes de vins de la région en Asie.

Si vous cherchez qui, au sein d’AD’OCC, parcourt le plus de kilomètres par an, vous l’avez sans doute trouvée. Catherine Machabert se rend en moyenne 7 fois par an en Asie pour aider les entreprises d’Occitanie à exporter leurs vins. Son actualité : en cette période de Nouvel an chinois, Catherine est à Montpellier où elle prépare une année riche en salons, missions de prospection, promotion et formation.

La dame de Shanghai

Rien ne prédestine Catherine à devenir, à Shanghai, la dame de Montpellier et de ses vins. Bas-en-Basset en Haute-Loire d’où elle est originaire n’est pas jumelée à une ville asiatique et pas une vigne ne pousse à l’horizon. Excepté peut être un goût prononcé pour l’international qu’elle concrétise rapidement par une année d’étude à Georgetown University à Washington DC dans le marketing et le management. Formation qu’elle complète par un DESS « Gestion commerciale des produits » à l’Institut Commercial de Nancy. Elle commence sa carrière comme attachée de direction et chargée de communication à la SAFER Languedoc-Roussillon puis intègre en 2007 Septimanie Export pour œuvrer à la coordination des Maisons de la Région mais à la faveur d’une réorganisation du département vin, la zone Asie lui est proposée.

« J’étais déjà convaincue que le XXIe siècle allait être le témoin de l’émergence de l’Asie comme le XXe avait été celui de l’Amérique et le XIXe celui de l’Europe. J’étais motivée par le fait de découvrir la culture orientale si différente de l’Occidentale ».

Les voyages en Asie s’accélèrent au fur et à mesure que les ventes de vin de la région montent en flèche. Catherine passe aujourd’hui plus de 10 semaines en Asie. Parmi ses grandes dates en 2019 : Salons Tang Jiu Hui à Chengdu (en mars) puis à Tianjin (en octobre), suivi des villes, de l’Est de la Chine (Hang Zhou et Quan Zhou, Taipei, Séoul, Tokyo et Osaka (en mai), ProWine Hong-Kong (en mai), ProWine China à Shanghai (en novembre), TopWine China à Pékin (en juin), le concours Top 50 Sud de France à Shanghai (en septembre)…

La dynamique collective

Le travail en Chine est toujours intense et parfois difficile. « Outre l’appui professionnel et la mise en relations avec des acheteurs, cœur de notre métier, accompagner les producteurs en Asie relève parfois du métier de G.O ». Catherine a dû très rapidement maîtriser tous les aspects du monde du vin (de la production à la commercialisation) et de l’entreprise. « Je viens du monde rural, je me suis facilement passionnée ». En 10 ans, cette expérience fut un enrichissement personnel exceptionnel qui compense des déplacements longs, loin de chez elle. Même si elle avoue n’avoir jamais le temps de prolonger ses voyages professionnels pour visiter les pays, elle a été impressionnée par la Grande Muraille de Chine et sentit une vive émotion dans le Nid d’Oiseau, le stade national olympique de Pékin.

« J’ai tissé des liens très forts avec les « filles » de la Maison de la Région, spécifiquement Pauline (XU Bei) et Lisa (PAN LiSha), qui œuvrent depuis longtemps à Shanghai. C’est ma famille chinoise. On parle de tout. Ce sont elles qui m’ont fait découvrir la culture chinoise. Professionnellement, nous avons beaucoup appris les unes des autres. Elles sont extraordinaires. Ce sont des filles piquousées à l’Occitanie ! Toutes les semaines, nous communiquons sur WeChat (réseau social chinois) ».

Pauline confirme : « « Kaite » est très professionnelle et sait très bien comment travailler avec les Chinois. Elle est vraiment compétente, charmante et élégante « .

Bien dans son basket

Esprit d’équipe et intérêt collectif : deux valeurs professionnelles chères à Catherine. Peut-être en partie parce que dès le plus jeune âge, elle pratique le basket-ball partout où elle passe. Elle joue même aux Etats-Unis pendant ses études, suit la NBA. Elle termine sa « carrière de basketteuse » au BLMA (Lattes Maurin Montpellier) en Nationale 2. 26 ans de basket et une véritable passion pour tous les autres sports co : football : « J’ai baigné dans le Chaudron Vert de l’AS Saint Etienne », volley, hand, rugby… Aujourd’hui, elle s’adonne au yoga dynamique. Influence asiatique oblige !

Vous imaginez donc Catherine prendre des vacances zen, pas trop loin de chez elle… Ses deux dernières destinations ont été l’Afrique du Sud et les Caraïbes : « On ne vit qu’une fois ».

Un programme d’accompagnement au changement a été lancé en décembre 2018 en collaboration avec le cabinet Human Booster. 15 collaborateurs d’AD’OCC bénéficient aujourd’hui d’un accompagnement individualisé d’environ 12 heures. Une deuxième session est prévue en 2019.

Soyons éco-responsables et éco-nomes ! Utilisons « Spoutnik » (merci Istvan Balogh pour le développement de cet outil). Rendez-vous sur le lien https://trajets.agence-adocc.com, regardez les trajets, proposez les vôtres… et ne voyagez plus jamais seul !

Le Tribunal d’Instance de Montpellier a statué favorablement le 10 Janvier 2019 et a reconnu l’existence d’une Unité Economique et Sociale entre les 3 structures juridiques composant AD’OCC. Condition nécessaire mais pas suffisante, cette reconnaissance n’est qu’une première étape vers une harmonisation des statuts et conditions de travail. Vous allez dans les semaines à venir être amenés à désigner une nouvelle représentation du personnel en élisant un Comité Social Economique avec lequel ces travaux seront menés.
Consultez le dossier RH : « Un CSE pourquoi faire ? »

La photo est prise sur le vif et vaut tous les discours du monde. Ce jour-là, Jérôme Bouchindhomme, attaché de presse et pilier de la rédaction de la newsletter interne quitte son bureau de Pérols pour rejoindre ses nouveaux locaux du Triade. A l’heure de l’intelligence artificielle ou de la cyber sécurité, Jérôme s’en va avec une chaise et son ordinateur désormais portable. Pas de chichi, pas de pot de départ, pas de camion mobilisé, l’homme est seul face à ses données ramassées sur une chaise de bureau. Entre flexibilité, montée en compétence, accompagnement à 360 degrés, le désormais détaché de presse en impose en symbole de la transformation humaine digitale…

Nous vous invitons à nous relayer vos actualités – pas uniquement celles liées à votre vie professionnelle – ou les sujets et questions que vous souhaiteriez voir abordés dans les prochaines parutions.
jerome.bouchindhomme@agence-adocc.com

C’est parti ! Le chantier qualité ISO 9001 a démarré avec l’accompagnement du cabinet Qualipôle.

La direction s’est donnée comme objectif d’harmoniser les pratiques, d’accompagner les mutations et de s’organiser transversalement autour de nos métiers pour plus de performance et d’efficacité.

Pour piloter la démarche, une « cellule performance » composée de Sabine Dumazert et Adélaïde Ducreux, qui vient de rejoindre AD’OCC, vient d’être créée.

Déjà plus de 100 salariés ont participé aux sessions de sensibilisation des grands principes de la norme ISO 9001 version 2015. Durant ces sessions, la cartographie des processus de l’Agence et l’équipe de pilotes ont été présentées. D’autres séances seront organisées au cours de l’année pour former l’ensemble des salariés.

En effet, la qualité n’est pas qu’une affaire de spécialistes, c’est l’affaire de tous au quotidien. Sans l’implication des salariés, sans l’engagement des directions, l’organisation n’évoluera pas. Un challenge important qui ne se fera qu’avec la compréhension et l’adhésion de tous.

Prochainement nous vous transmettrons la roadmap de la démarche et nous allons vous solliciter pour participer à des groupes de travail pour décrire notre organisation de façon à préciser qui fait quoi comment, échanger, harmoniser et améliorer nos pratiques, nos outils sur tout le territoire de l’Occitanie.
L’objectif est de garantir les mêmes services à nos clients, entreprises, collectivités, réseaux, … aux quatre coins de notre région et dans les maisons à l’international tout en obtenant bien sûr leur entière satisfaction.

Gros chantier mais le jeu en vaut la chandelle… La certification ISO 9001, prévue en 2020 va permettre la reconnaissance de notre expertise et de notre efficience. Nous devons capitaliser nos actions, optimiser nos process tout en ayant une meilleure qualité de vie au travail !

La première brique fonctionnelle de notre dispositif de travail et d’information numérique mise à votre disposition sera notre Intranet.

Avec ses collaborateurs mobiles, la dispersion géographique des implantations, notre agence doit se doter d’un dispositif permettant de mettre à disposition de tous les informations essentielles à son bon fonctionnement et à l’accomplissement des missions de chacun.

La version 1 sera mise en ligne début mars avec les composants qui ont été jugés prioritaires :

  • en page d’accueil, les informations et actualités d’AD’OCC, les revues de presse, toutes les newsletters externes et internes envoyées par mail. Et effet la livraison que vous êtes en train de lire est la dernière diffusée par courrier électronique. Dorénavant, c’est sur home page que vous trouverez les infos qui seront publiées au fil de l’eau.
  • un menu « Organisation Agence » vous donnera accès à l’organigramme au format PDF et à l’annuaire d’entreprise. Ce dernier s’appuie à la fois sur une brique technique Office 365 et sur vos contributions. Vous serez en effet sollicités fin mars pour compléter vos profils pour donner toute sa richesse à cet annuaire qui est issu d’un souhait exprimé lors des ateliers du 11 septembre dernier. Un accompagnement est prévu pour tous les salariés sur ce sujet, rendez-vous dans quelques semaines.
  • La rubrique « Procédures » va permettre d’envoyer la fameuse cartographie des procédures aux oubliettes. Vous y trouverez toutes les informations, notes, formulaires mis à votre disposition par les services support : RH, Achats, Finances/Comptabilité, Secrétariat Général/Direction, SI et Communication. La Com’ est citée en dernier parce que la mise en ligne de notre Intranet va apporter la dématérialisation des fiches Com’ et Evénements.
  • Enfin, un menu « Outils » donnera accès à tous les liens vers les dispositifs en ligne que nous utilisons dans notre quotidien. Dans un premier temps, vous y trouverez Spoutnik et Eurecia, mais il y aura très rapidement du nouveau pour vous faciliter la vie.

Dès que cette version 1 sera à votre disposition, nous allons travailler ensemble à la construction de la version 2 qui vous emmènera une nouvelle série de fonctionnalités très attendues. Alors, elle est pas belle le vie en Intranet !!!!